Activité physique

Les bénéfices de l’activité physique

A 55 ans, en surpoids, avec une activité sédentaire et un diabète naissant, la question de l’activité physique se pose.

L’activité physique fait partie intégrante du traitement du diabète au même titre qu’une alimentation équilibrée et que la médication. Certains diabétiques peuvent normaliser leur glycémie et éviter la prise de médicament ou, le cas échéant, en diminuer le dosage.

C’est mon cas.

En effet, après plusieurs mois de traitement à la Metformine dont je ne supportais pas les effets secondaires, j’ai (sous le contrôle médical de « Généraliste bien-aimée »), arrêté le traitement.

J’ai repris la natation. Je me suis mise à marcher régulièrement. J’ai continué le Tai Chi.

Nager c'est bouger
Nager c’est bouger

Avec la mise en place d’une nouvelle façon de vivre plus active et une alimentation rigoureusement alignée sur les recommandations de la diététicienne de l’Hôpital, j’ai arrêté le traitement et à ce jour, un an plus tard, la glycémie à jeun et l’hémoglobine glyquée sont dans l’objectif.

Pour moi, l’activité physique a normalisé la glycémie et évité la prise de médicament.

« Manger – Bouger », tout le monde en parle, ce n’est pas une découverte. Mais ça veut dire quoi? Comment bouger quand on a 55 ans et qu’on est en surpoids? Combien de temps? A quelle fréquence?

Pour ma part, j’ai choisi de suivre les recommandations de l’OMS et de marcher 10000 pas par jour (soit 8km – environ 1 à 2 heures).

balade balade balade
balade balade balade

 

L’objectif s’exprime en pas plutôt qu’en distance, à cause de la diversité des tailles et de la longueur de foulée : une promenade de deux kilomètres ne représente pas la même dépense énergétique pour une personne de petite taille que pour une personne de grande taille. Mais si chacune marche 10 000 pas, elle en retirera des bénéfices similaires, même si la distance parcourue est différente.

Ce qui est bon pour le diabétique est bon pour tous!!

« MARCHER c’est simple mais efficace, selon une étude néozélandaise : une promenade de 10 minutes après le repas permet de mieux contrôler sa glycémie, lorsqu’on est diabétique de type 2. Marcher juste après le dîner serait plus efficace  pour le contrôle de la glycémie que marcher à un autre moment de la journée.  »

Je continue également d’aller 2 à 3 fois par semaine au Tai Chi dont personne ne dit que c’est bon pour lutter contre le diabète ou l’obésité mais qui me permet en douceur de faire bouger mon corps et de sentir petit à petit arriver les signes d’un mieux être.

Tai chi l'activité physique de diabétique
Tai chi l’activité physique de diabétique

> SUITE

> Reprendre au début