Diabétiques qui sommes nous ?

En France nous sommes plus de 3 millions de diabétiques.

diabétique qui sommes nous ?
Diabétiques qui sommes nous ?

Cette maladie, le diabète, est grave de par ses complications : annuellement près de 8 000 personnes amputées, plus de 12 000 personnes hospitalisées pour infarctus du myocarde, plus de 34 600 décès liés au diabète. Grave mais pas irrémédiable.

Soit par manque d’insuline fabriquée par le pancréas, soit parce que les cellules sont devenues résistantes à l’insuline, le sucre reste dans le sang chez les diabétiques. Il provoque alors des dégâts dans les vaisseaux sanguins entraînant des problèmes. Les organes sont alors mal irrigués. Cela provoque des problèmes de reins, de foie, de cœur, abîme les yeux et peut rendre aveugle. Les extrémités des membres perdent leur sensibilité et peuvent se gangrener. C’est pourquoi le diabète est la première cause d’amputation en France.

Pour ma part, j’ai découvert mon diabète en essayant de perdre du poids en automne 2016. Malgré mes efforts, je ne perds pas un gramme.

Anne été 2017
Anne été 2017

Printemps 2017, « Généraliste bien-aimée » pense à une insulinorésistance et la prise de sang régulière que je fais pour le suivi du cholestérol est complétée par une mesure de glycémie.

Elle est supérieure à 1, 3. Pour une glycémie à jeun, c’est trop haut.

Il n’existe pas de règle universelle, mais la Haute autorité de santé (H.A.S.) recommande des objectifs glycémiques fixés entre 0, 70 et 1, 20 g/l avant les repas et 1, 80 mg/dl après les repas. Pour une personne comme moi, le diabète de type 2 est défini par une glycémie > à 1,26 g/l après un jeûne de 8 heures et vérifiée à deux reprises.

Avec 1, 3  la sentence tombe : Diabète de type2.

« Généraliste bien-aimée » m’envoie donc consulter l’expert des glandes en tous genres : l’endocrinologue.

Celui-ci me dit qu’il va falloir que je fasse certaines modifications dans mon organisation de vie et m’inscrit au programme de formation de l’hôpital.

Une nouvelle vie va commencer pour moi.

> SUITE  

> Reprendre au début

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *