Formation « Éducation thérapeutique sur le diabète »

Sur les recommandations de l’endocrinologue, en 2017, j’ai suivi une formation Éducation thérapeutique sur le diabète  proposée par le service Diabétologie-Endocrinologie de l’hôpital d’Antibes. J’ai enfin appris à manger et à bouger.

Soyons clairs, le traitement du diabète porte sur 3 axes :

  • Médicaments
  • Alimentation
  • Activité

N’étant pas médecin, je ne me permet pas de parler des médicaments.

Dans ce blog, je reporte ce que j’ai appris pour bien manger et bien bouger.

Les clefs pour bien manger

bien manger et se faire plaisir
bien manger et se faire plaisir

Chaque repas met en marche le système digestif et de nombreux organes. Pour éviter de fatiguer inutilement nos organes, il faut limiter les repas.
>> Trois repas par jour à heures régulières

Lorsque nous avons faim entre les repas, nous sommes tentés de manger un peu n’importe quoi.
>> Chaque repas doit permettre de tenir jusqu’au repas suivant

Les glucides, mal assimilés par nous autres diabétiques, doivent être régulés le plus naturellement possible pour que l’apport en énergie nécessaire à notre corps soit étalé dans le temps. Les glucides ne sont pas assimilés à la même vitesse suivant qu’ils viennent d’un fruit, d’un verre de lait ou encore d’un bol de riz.
>> Chaque repas doit être complet et équilibré

Un repas avec des protéines mais pas trop, des féculents juste ce qu’il faut, des fibres, et puis quoi encore ???? 3 fois par jour !!!
Le frigo est vide, il est 7 heures du soir qu’est-ce que je fais?
>> Prévoir ses repas à l’avance

Les clefs pour bien bouger

Certaines activité sont simples à faire comme marcher mais consomment peu de calories, d’autres sont plus intenses comme la gym en salle mais nécessitent une motivation plus importante.
>> Choisir une activité qui nous fait plaisir

Bouger veut dire bouger
Bouger veut dire bouger, moi je choisis le Tai Chi et la marche

Notre vie technologique nous sédentarise. Pour nous, les diabétiques, il est urgent d’inverser le mouvement et de se recréer des gestes pour bouger, se lever pour changer la chaine de la télé, débarrasser la table en faisant plusieurs allers-retours, éviter les ascenseurs, …
>> Se créer des gestes inutiles pour s’obliger à bouger

Une activité intense génère de l’adrénaline qui fait augmenter la glycémie. Le corps déstocke la graisse qu’il transforme en sucre dans le but d’alimenter les muscles en action. Chez un diabétique, ce sucre est mal assimilé et il est nécessaire d’éliminer cet excès de sucre en buvant.
>> Boire régulièrement en cas d’activité intense

Mais boire trop fait monter la tension, ce qui peut créer des soucis chez un hypertendu. La quantité de liquide à assimiler inclut les liquides contenus dans les aliments, les tasses de thé, de café, les fruits, …
>> Boire suffisamment mais sans excès et surtout régulièrement

 

> SUITE

> Reprendre au début